Lorsque la vie te sourit...

L’après-midi du 6 juillet 2009, je m’en souviendrai longtemps.



Enceinte de presque 4 mois, je me dirige seule chez l'obstétricien pour un examen de routine. Arrivée dans le bureau, le médecin tente d’écouter le cœur, mais ce petit bruit que l’on attend avec impatience et fébrilité n’arrive pas...



Le médecin demeure positif et me dit que parfois, c’est possible que le bébé soit dans une position qui ne soit pas adéquate.



Avec la naïveté de mes 26 ans et le souvenir de ma première grossesse qui a été un charme, je me rends à l’hôpital pour une échographie afin de nous rassurer que tout va bien. À l’instant où je perçois le visage de la technicienne, je ressens une sensation si intense qu’elle m’empêche de respirer.



C’est vif, soudain, douloureux et incontrôlable.

Maman...!!! Ça fait mal...



On m’annonce que cette petite boule d’amour qui grandissait en moi ne poursuivra pas sa route avec nous, car son cœur ne bat plus.

Incompréhension, colère, rage, tristesse, abandon sont tous des sentiments qui déferlent en moi en quelques secondes.



Dans les jours qui suivent, je me sens tellement seule même si tous les gens qui m’entourent sont plus qu’attentionnés. Tout l’amour que je reçois ne réussit pas à combler le vide que je porte en moi. Les semaines et les mois qui suivent sont une série d’événements désagréables, de rendez-vous médicaux interminables, d’hospitalisation pour des complications.



Je commence à voir la lueur du jour au début septembre.

J’avais avec moi Thomas, mon raisonnable, mon tendre et sensible. Par la suite, il y a eu Éloi mon bébé soleil, mon ricaneur, mon amoureux de la vie puis Louis, mon farceur, mon souriant, mon énergie.


Cet événement fait partie de moi, il ressurgit parfois sans avertir. Mais aujourd’hui, je suis reconnaissante en la vie parce que le 6 juillet 2016 (oui, la même date!), je me suis rendue à l’hôpital, mais cette fois-ci pour y accueillir la plus belle petite fille du monde. C’est donc le 7 juillet 2016 à 1h08 que nous avons fait la connaissance notre chipie d’amour. Ma fille, ma petite douceur, ma joie sur 2 pattes.


Je suis une maman comblée, car savez-vous quoi??

La vie m’a souri...❣️


Merci la vie !


90 vues