Lettre à ma fille


Ma belle Amy,


Aujourd’hui est un jour particulier.

Il y a 2 ans, j’ai signé un pacte avec la vie.


Elle nous a donné la chance de te ramener à la maison guérie, sans trop de séquelles et ainsi, la possibilité de poursuivre la nôtre à tes côtés.


Nous sommes des parents bénits des Dieux de t’avoir comme petite fille.



Il y a 2 ans, nous t’enlevions ton picc line dans ton petit bras tout frêle et c’est avec un mélange de peine, de gratitude, de reconnaissance et de joie que nous avons dit byebye au 2e du bloc 12.


Cette étape de ta vie va t’avoir marqué à jamais même si plus les jours passent et plus tu en oublies des boutes. Tu as créé des patterns difficiles à te défaire d’un trop-plein d’amour constant de toute ta famille. Et puis il y a le manque de sécurité, tu as toujours bobo quelque part et tu es très timide. Tu es aussi infernale avec moi et moi j’ai peur.



J’ai peur de ne pas remplir mon rôle de maman. J’ai aussi peur que la vie décide de déchirer son contrat.


Je suis une maman qui s’est oubliée pour te voir guérir. Plus les jours passent et plus je fais la paix avec cette étape. Je commence à gérer tes poussées de fièvre adéquatement, à moins m'en faire et à te faire confiance, mais ç’a été infernal!


C’est difficile après 7 mois d’hospitalisation de revenir à la maison et faire comme si rien ne c’était passé… mais on s’y fait tranquillement. C’est un travail sur soi extrêmement difficile.


J’ai signé un pacte avec la vie.


Je lui ai demandé de te laisser en vie, quant à moi, j’allais faire mon possible pour m’aider moi.

Comme quoi cette étape était bénéfique et nécessaire pour recoller mon cœur brisé depuis trop longtemps. J’ai appris avec cette épreuve à me nourrir de tout le positif.



C’était pour moi le moment de repartir à zéro.

J’ai pris des décisions complètement farfelues comme lâcher mon emploi et vivre de ce qui me passionnait. Et à mon rythme j’ai travaillé sur moi. J'ai fait serment de me battre pour être heureuse pour ainsi t'élever dans l'amour et le bonheur. Le bonheur de t'épanouir dans tout ce que tu vas entreprendre même tes rêves les plus fous.


Cela m’aura pris 2 ans pour faire la paix avec moi-même. M’accepter tel que je suis et renouer avec mon cœur d’enfant. De jour en jour de suis en mesure de faire du bien autour de moi parce que je suis inspirante auprès des autres. Je suis en mesure de soutenir de belles personnes qui ont besoin d’un coup de main parce qu’on l’a fait avec moi.


Tout ça, c’est grâce à toi.

À ta résilience, ton rire et l’odeur de tes cheveux.

Merci ma belle amour d’être qui tu es dans toute ton imperfection.


2 ans de miracles déjà, j’espère en avoir encore à l’infini.


Ta mèreveilleuse qui t’aimerais toute la vie


Posts récents

Voir tout